Selon les recherches actuelles, il y a environ 50% de chance de retomber dans la dépression et ce risque augmente d’au moins 70% si vous avez déjà souffert de plus d’une période de dépression dans le passé. Sachant cela, énormément de personnes se posent la question : comment prévenir les rechutes de dépression ?

Après une expérience de dépression, il est important de commencer à réfléchir à ce que vous pouvez faire pour prévenir une rechute de dépression.

Une partie de votre plan doit être élaborée avec l’aide de votre médecin (et peut faire référence à des médicaments et à des thérapies spécifiques), mais vous pouvez également prendre certaines mesures dans votre vie quotidienne pour réduire vos risques de retomber dans la dépression.

A noter que ces conseils sont valables pour toutes les personnes qui veulent gérer leur anxiété.

Prévenir les rechutes de dépression #1 : Restez occupé, mais pas trop

L’inquiétude se produit lorsque vous pensez avoir besoin de tout régler en même temps. Vous êtes seulement humain. Continuez à vous rappeler de cela !

Il est important de connaître vos limites. Il y a des choses que vous ne pouvez pas faire, et c’est très bien comme ça.

Consultez à nouveau votre liste de tâches. Y a-t-il trop de choses dessus ? Qu’est-ce qui peut attendre et qu’est-ce qui peut être délégué ? Qu’est-ce qui n’est pas nécessaire du tout ?

Se sentir dépassé crée un stress supplémentaire dont vous n’avez plus besoin dans votre vie, alors assurez-vous de ne pas trop attendre de vous-même.

Prévenir les rechutes de dépression #2 : Exercice régulier

Et non, cela ne signifie pas que vous devez aller au gymnase tous les jours, ne vous inquiétez pas.

Essayez simplement d’inclure de courtes promenades dans votre routine quotidienne, rendez-vous à la piscine de votre quartier si vous en avez l’occasion ou jouez au volley-ball avec vos amis tous les week-ends.

L’exercice peut agir en tant qu’antidépresseur, vous devez donc lui trouver du temps, même si vous êtes très occupé.

Prévenir les rechutes de dépression #3 : Débarrassez-vous des pensées négatives

La plupart des personnes souffrant de dépression ont du mal à se voir sous un angle positif. Cependant, avec le temps, se concentrer sur des images négatives de soi et cultiver une voix intérieure critique peut déclencher des rechutes de dépression.

Par conséquent, il est important de trouver des moyens de vous percevoir dans une vie plus gentille et plus compatissante. Vous pouvez utiliser les pratiques de la conscience quotidienne pour cultiver une façon plus pacifique et positive de penser à vous-même et au monde qui vous entoure.

Tout ce qui peut vous aider à vivre le moment présent peut réduire le nombre de pensées intrusives qui suscitent l’anxiété.

Prévenir les rechutes de dépression #4 :Connaissez vos propres vulnérabilités

Bien qu’il existe des expériences de vie courantes et des traits qui semblent augmenter le risque de dépression, aucune personne ne souffre exactement de la même manière de ce problème de santé mentale difficile.

Chacun a ses propres vulnérabilités et c’est en découvrant les vôtres que vous apprendrez à vous protéger des rechutes potentielles. En particulier, pensez aux personnes, aux lieux, aux événements et aux dates qui ont tendance à vous rendre la tâche plus difficile et faites tout votre possible pour atténuer ces déclencheurs potentiels.

De plus, dans certains cas, cela peut impliquer de vous retirer de certaines relations ou de ne pas accepter certaines invitations. Dans d’autres cas, vous devrez peut-être simplement chercher un peu plus de soutien ou réserver du temps supplémentaire pour vous reposer et vous détendre.

Prévenir les rechutes de dépression #5 : Écrire dans un journal émotionnel

Ceux qui ont eu deux rechutes ou plus dans la dépression disent souvent que quand ils regardent en arrière, ils peuvent voir quand ils ont commencé à descendre. Cependant, lorsque cette rechute a réellement commencé, ils n’étaient pas au courant et n’ont donc pas pris certaines mesures qui auraient pu contribuer à améliorer les choses.

Tenir un journal émotionnel est une chose que vous pouvez faire pour renforcer la conscience de soi. Vérifier votre état émotionnel chaque jour peut vous aider à enrayer les signes d’une rechute imminente. Si vous n’avez pas le temps d’écrire beaucoup, résumez simplement vos sentiments en quelques phrases ou même notez votre humeur de 0 à 10.

En règle générale, un schéma d’émotions négatives qui dure environ 7 à 10 jours suggère que vous devriez obtenir une aide supplémentaire immédiatement. Dans certains cas, une petite modification du calendrier de vos médicaments peut suffire.

Prévenir les rechutes de dépression #6 : Tendez la main aux autres

Bien qu’il soit bon et responsabilisant d’être autonome dans de nombreux domaines, ne vous sentez pas obligé de lutter seul. 

Avoir un réseau de soutien s’est avéré extrêmement important dans la prévention des rechutes dans la dépression, alors prenez une grande respiration et prenez contact, même si la recrudescence de vos symptômes signifie que vous devez vous donner un petit coup de pouce pour être sociable.

Assurez-vous de ne pas vous isoler, que vous choisissiez de parler à un ami proche, demander de l’aide à votre famille ou assister à un groupe de soutien spécifique.

Prévenir les rechutes de dépression #7 : Prenez soin de vous

C’est quelque chose que nous oublions tous parfois, mais c’est bien de se placer en premier de temps en temps. 

Si vous vous sentez épuisé, prenez une journée de congé ou allez vous coucher tôt. Trouvez le temps de faire quelque chose que vous aimez, que ce soit pour un bon repas ou un long bain chaud.

Et prenez soin de votre santé. Il existe un lien corps-esprit qui joue un rôle important dans le stress et la dépression. Mangez bien en découvrant ces 5 règles pour une nutrition anti dépression, faites de l’exercice, dormez suffisamment ou bien réduisez votre consommation d’alcool.

Prévenir les rechutes de dépression #8 : Surveillez vos habitudes de sommeil

Il existe de nombreuses preuves suggérant que le maintien d’un horaire de sommeil médiocre peut augmenter le risque de rechute dans la dépression. 

Cela peut vous affecter si vous vous couchez trop tard, si vous ne dormez pas suffisamment ou si vous créez un environnement qui rend votre sommeil trop léger.

Si l’insomnie est un facteur pour vous, demandez à votre médecin si la méditation ou un autre traitement est approprié (car il existe parfois des maladies sous-jacentes causant ce type de problème, indépendamment de tout ce qui concerne la dépression).

Pendant ce temps, essayez de dormir environ huit heures par nuit et faites quelque chose pour que vous vous sentiez calme avant de vous coucher. Pensez à la méditation, à un bain chaud ou à la lecture d’un livre. Pour ma part, une demi heure avant de me coucher, je pose mon portable et lit un livre. En lisant, je m’endors en quelques minutes !

Prévenir les rechutes de dépression #9 : Suivez à travers le plan que vous avez fait

Enfin, le déclencheur le plus courant d’une rechute est peut-être tout simplement le non-respect du plan que vous avez élaboré. 

Lorsque vous commencez à vous sentir mieux, vous pensez peut-être que vous n’avez plus à vous soucier de la dépression et que vous oubliez tout simplement les détails que vous pensiez auparavant essentiels.

Cependant, des stratégies telles que les stratégies d’auto-soins, des séances de conseil et des calendriers de traitement des médicaments sont en place pour que vous vous sentiez bien, alors respectez-les.

Et si des effets secondaires négatifs surviennent, adressez-vous à votre médecin ou à votre thérapeute, où vous pourrez trouver des moyens d’apporter des modifications qui favoriseront le mieux-être à long terme.