Découvrez 5 clés d’or pour l’affirmation de soi que j’ai découvertes au gré de mes expériences personnelles.

et on s’en fout fout fout
de c’que les cons et les jaloux 
peuvent penser 
de nous 
on est des dingues dingues dingues 
complètement dingues dingues dingues 
on a des paillettes 
et des confettis 
dans la tête 
on est des fous fous fous 
et on s’en fout fout fout 
de c’que les cons et les jaloux 
peuvent penser 
de nous

Patrick Sebastien

Ce n’était pas une chanson que je voulais me mettre dans la tête à 3 h du matin un lundi. Je devais être debout à 6 h. Pourquoi n’avais-je rien dit il y a des heures ? Enfait, ce n’était même pas une fête. Plutôt comme un rassemblement de quelques amis légèrement ivres dans le jardin arrière d’une maison voisine.

Mais je savais pourquoi je n’avais pas parlé. Entre autres, je continuais bêtement de penser qu’ils allaient soudainement réaliser à quel point ils dérangeaient tout le monde et que cela se produirait d’une seconde à l’autre. Deuxièmement, j’étais en bons termes avec les voisins et je pensais que cela signifiait que je ne pouvais pas être “impoli” avec eux.

C’est incroyable à quel point sommeil et indignation sont si éloignés l’un de l’autre sur le spectre de l’excitation. La colère est de dormir ce qu’est un coup de pied rapide en acier au tibia pour le confort personnel. Mais tout au long de cette nuit interminable et désagréable, j’avais sombré dans une frénésie.

La femme a finalement fini son interprétation lamentable de “La fiesta” et les deux hommes sont retombés en riant à voix haute. Comme un volcan fumeur prêt à exploser, il me fallait juste un peu plus de provocation. Et ce ne serait pas une petite éruption. Puis l’un des hommes a crié: “J’espère que tous ceux qui écoutent cette chanson ont apprécié la chanson de Caro !“.

C’était ça. En fait, ils étaient conscients que d’autres personnes pouvaient entendre leur vacarme et restaient éveillés! La lave est sur le point de couler. Par la fenêtre arrière, j’ai tonné :

Arrête d’être si égoïste ! Les gens ont besoin de dormir ici. Peut-être que tu n’as rien à faire demain matin, mais moi si ! Maintenant, tais-toi et bouge ton *** à l’intérieur !

Silence. Puis: “Inutile d’être impoli, mec !

Grossier, moi ? Je n’avais même pas commencé. En fait, j’étais prêt à aller là-bas et je pense qu’ils ont senti que :

A) Je ne plaisantais pas. 
B) Je pourrais être un maniaque meurtrier plus intéressé par la violence physique que par un débat raisonné.

Ils sont allés à l’intérieur.

À cette époque, je n’avais aucune connaissance des 5 clés d’or pour l’affirmation de soi que vous allez découvrir.

Le véritable art de l’affirmation de soi

Ma petite amie a dit qu’elle était impressionnée. Mais je n’étais pas content de la façon dont j’avais “géré” la situation. Pendant des années après (et toujours maintenant, semble-t-il), j’utiliserais cet incident comme exemple de comment ne pas s’affirmer.

Passivement, ne rien dire, espérer que la personne ou les personnes offensives «reviendrait à la raison», et finalement exploser dans une boule de colère ardente pourrait m’avoir fait obtenir ce que je voulais (finalement).

Mais c’est comme si j’avais contourné les négociations diplomatiques, les sanctions et des coups de semonce et était allé directement à une frappe nucléaire totale. Et cela m’avait pris des heures pour arriver à ce point. Bien sûr, je le ferais tout différemment maintenant. Nous vivons tous et, espérons-le, apprenons.

Alors, comment devrions-nous gérer les autres quand ils prennent des libertés intrusives ? Voici les 5 clés d’or pour l’affirmation de soi.

Clés d’or pour l’affirmation de soi #1: Décidez où sont vos limites

affirmation de soi

Jusqu’où est trop loin ? Que voulez-vous et ne voulez-vous pas prendre des autres ?

Fixez une limite dans votre esprit et respectez-la. Cela ne signifie pas nécessairement que vous ne définissez aucune marge de manœuvre, mais que vous tracez une ligne en interne et ne les laissez pas la traverser.

Je me souviens d’une connaissance qui m’avait raconté comment elle avait rencontré un homme lors d’un mariage. Elle avait donné son numéro de téléphone à cet homme. Pas parce qu’elle l’avait voulu, mais parce qu’il lui avait demandé. Il l’a appelée et a demandé à se voir. Elle était occupée mais a dit d’accord. Il a décidé qu’elle devait s’acheter une nouvelle voiture. Elle n’en voulait pas. Vous l’avez deviné. À la fin de la journée, elle en avait acheté une. Mais ça n’a pas marché comme elle le voulait, alors il l’a récupéré pour «régler le problème». Elle ne l’a reprise que lorsque sa mère a fait un tel tapage qu’il s’est senti obligé de rendre la voiture.

Je lui ai demandé à quel moment elle dirait non à quelqu’un. Au début, elle a dit qu’elle ne pouvait penser à rien, puis elle a répondu : “Je peux dire non au nom des autres“. Elle a dû apprendre à dire assez, c’est assez pour se protéger. Et quand elle a commencé à faire cela, elle a également commencé à se respecter davantage.

Nous pouvons laisser un peu de temps libre aux gens, mais s’il vous plaît, décidez combien vous êtes prêt à prendre.

Clés d’or pour l’affirmation de soi #2: Sachez que le pardon peut aggraver la situation

Clés d'or pour l'affirmation de soi

Beaucoup d’entre nous aiment penser que nous avons une nature pardonnante. Et un peu de pardon ici et là est merveilleux et aide le monde à tourner. Mais – et vous saviez qu’il y avait un “mais” à venir – si vous pardonnez continuellement à quelqu’un de son mauvais comportement, il devient bien pire. Ce qui, bien sûr, ne les aide pas vraiment non plus.

Vous voyez cela se produire dans les relations tout le temps (y compris les relations de travail). Si nous pardonnons constamment et prenons en compte les comportements répréhensibles, cela cesse même d’être un «comportement répréhensible» aux yeux de celui qui le fait.

Une étude a révélé que les personnes qui manifestaient un comportement agressif à l’égard de leur conjoint (par exemple, jetant des insultes, jurant, sortant de la maison, jetant des objets, poussant ou frappant leur conjoint) étaient plus susceptibles de continuer à avoir un tel comportement si leur partenaire pardonnait. Le fait est que toute forme de comportement humain peut sembler acceptable si elle semble être endossée par le pardon.

Mais comment faire savoir à quelqu’un que vous n’accepterez pas un mauvais comportement ?

Clés d’or pour l’affirmation de soi #3: Rappelez-vous AEVS

gérer affirmation de soi

Que vous ayez besoin de parler à un collègue, un partenaire irrespectueux ou un voisin insolent, vous aurez besoin d’une stratégie. L’affirmation de soi est une forme de communication calme et claire, pas une agression verbale.

Si souvent que nous nous sentons en colère contre quelqu’un, nous crions ou hurlons. Mais ils ne pourraient pas vraiment comprendre pourquoi nous sommes fâchés. Les gens peuvent être super intelligents de toutes sortes de façons, mais ne comprennent vraiment pas pourquoi ils ont contrarié les autres. Je suis sûr que vous connaissez des gens comme ça.

Ne présumez pas que les gens peuvent lire dans vos pensées et doivent simplement savoir que vous êtes contrarié. Habituez-vous à leurs dire comment vous le voyez.

Voici une des 5 clés d’or pour l’affirmation de soi la plus importante.

AEVS, qui signifie :

ALERTEZ la personne que vous voulez lui parler

Par exemple: “Je veux vous parler de la façon dont vous m’avez hurlé dessus devant d’autres membres du personnel” Notez qu’il n’y a pas de langage blâmant ou émotionnel à ce stade.

EXPRIMEZ votre grief en indiquant à la personne quel est le problème

Je ne suis pas content que vous me criez dessus.” Dites-leur pourquoi c’est un problème. “Cela me met en colère et je pense que cela vous rend peu professionnel devant les autres employés et clients.

VENDEZ les avantages qu’elle adopte un meilleur comportement

À l’avenir, si vous avez quelque chose à me dire, il vaudrait mieux que vous parliez plutôt que de crier et que vous le fassiez en privé. Cela vous fera paraître plus professionnel et améliorera mon moral

SE mettre d’accord

Rechercher un accord pour faire les choses différemment à l’avenir. “Pouvons-nous convenir qu’à partir de maintenant, vous vous abstenez de crier et si vous avez besoin de me parler à nouveau, vous le faites loin des autres?” Si elle est d’accord, rappelez-lui son accord si jamais elle y renonce. Tout ce que vous aurez à faire dans le futur est de lui rappeler ce qu’elle a convenu.

Notez à quel point cette communication est claire. Vous n’avez ni supporté passivement son comportement, ni été si émotif au point de pouvoir vous accuser d’insultes, de cris ou de perdre votre sang-froid, ce qui aurait pour effet de contourner le problème.

Ce type de communication peut constituer un puissant correctif pour les mauvais comportements, en créant le type d’environnement dans lequel il ne peut pas facilement se développer et se propager. Bien sûr, ils pourraient ne pas s’amender, mais au moins, vous lui avez donné une chance de mieux se comporter

Clés d’or pour l’affirmation de soi #4: Restez calme

rester calme

C’est tellement important. Lorsque les gens dépassent les limites, il est naturel de se sentir mécontent, voire enragé. Mais une communication affirmée et claire exige une présence d’esprit et pour que cela soit le cas, nous avons besoin de calme. Au moment où nous commençons à lancer des insultes, à crier ou à sangloter, nous sommes sortis du royaume de la crédibilité.

Bien sûr, il n’est peut-être pas surprenant que le mauvais comportement produise ces réponses en nous, mais maintenant nous avons distrait la personne de la question de son comportement et de la façon dont nous réagissons maintenant.

C’est très bien de suggérer de rester calme dans une situation qui exige de l’affirmation de soi, mais être réellement calme demande de la pratique. C’est pourquoi j’ai produit un téléchargement d’hypnose gratuit pour aider les gens à former naturellement leur esprit à garder son calme pendant les conversations de définition des limites.

Il est important de répéter ce que vous allez dire à quelqu’un, mais il est tout aussi vital de répéter ou de préparer ce que vous ressentirez quand vous le direz. Utilisez l’auto-hypnose pour «pratiquer» intérieurement en communiquant calmement avec assurance.

Clés d’or pour l’affirmation de soi #5: Pratiquez l’honnêteté

affirmation de soi

Peut-être avons-nous tous reçu un cadeau hideux d’un parent bien intentionné et avons prétendu l’aimer. Parfois, être un peu moins honnête est la bonne chose à faire.

Mais en vous affirmant davantage, vous gagnez non seulement plus de respect pour vous-même et les autres, mais vous pouvez également jouir de la plus grande liberté qui découle du fait d’être plus honnête plus souvent. En fin de compte, cela n’aide pas les autres à vivre dans l’illusion que leur comportement est acceptable alors que ce n’est pas le cas.

Travaillez ces 5 clés d’or pour l’affirmation de soi !