Si vous êtes atteint de phobie sociale, alors ces douze choses à retenir pourraient bien accélérer votre guérison.

Prenez de quoi noter, et en avant !

1. Les petites choses que vous faites pour soulager temporairement votre anxiété sociale peuvent vous faire mal

Par exemple, sortir votre téléphone et faire semblant d’envoyer un SMS pour avoir l’air occupé. Ou jouez avec vos manches quand vous ne savez pas quoi faire avec vos mains, ou regardez dans toute la pièce pour ne pas avoir à regarder qui que ce soit. 

Ces “astuces” sont appelées comportements de sécurité et nous avons tous notre propre version, qui nous aident à faire face à une situation sociale angoissante. 

Nous pensons qu’ils nous aident à atténuer notre phobie sociale alors qu’en fait, ils la maintiennent sur le long terme. Ils n’aggravent peut-être pas les choses, mais en agissant de la sorte, vous vous empêché d’être vraiment à l’aise dans les situations sociales.

Alors si vous êtes atteint de phobie sociale, surtout, essayer de faire face dans la mesure du possible.

2. Vous pouvez passer à travers

Un grand nombre de gens atteint de phobie sociale pensent inconsciemment que celle-ci va régir le reste de leur vie à jamais.  

Vous pouvez faire certaines choses pour gérer votre anxiété, y compris différents types de thérapie et de médicaments. Si vous n’êtes pas prêt, vous pouvez faire une recherche en lisant des livres ou vous joindre à des groupes de soutien pour les personnes anxieuses.

3. Vous pouvez vous faire des amis, et vous pouvez être aimé.

Une fois atteint de phobie sociale, il est facile de tomber dans le piège de commencer à croire que vous ne vous ferez jamais d’amis et que vous ne serez jamais aimé. 

Il est également facile de croire que même si vous avez déjà des amis ou un partenaire, vous n’êtes pas assez bon pour eux ou ils ne vous aiment pas autant qu’ils le disent. 

La phobie sociale nous incite à penser à des choses méchantes sur nous-mêmes, qui sont généralement des conneries parce que vous valez la peine d’être aimer et que vous pouvez avoir des amis.

4. Ne le prenez pas personnellement si vous n’êtes pas invité alors que vous refusez habituellement

Je me souviens d’avoir été très contrarié quand je n’étais pas invité à des fêtes ou à d’autres événements sociaux alors que ma phobie sociale était à son comble. Mais quand j’y repense, et ce que j’y serai vraiment allé ? Probablement pas. 

Effectivement, si j’organise une soirée, je n’ai pas tendance à inviter les gens qui ne se présentent jamais ou qui refusent toujours. Mais cela ne veut pas dire que je ne les aime pas, évidemment. Ce sont mes amis.

Si vous voulez être invité au cas où vous iriez à l’événement, dites-le à votre ami. Dites-leur: «Je sais que je ne viens généralement pas à vos événements parce que *RAISON X*, mais ça ne veut pas dire que je ne veux pas. J’adorerais être invité même si je dois refuser, au cas où, par hasard, je pourrais venir.

5. Avoir besoin de médicament n’est pas une tare

Ne laissez personne vous faire honte ou vous culpabiliser d’avoir besoin d’un médicament. 

Bien que je trouve que les médicaments sur ordonnance m’ont causé des effets secondaires néfastes et ne constituent pas une solution à long terme, cela ne signifie nullement que vous ne pouvez pas les utiliser. 

Si c’est ce qui vous aide, alors prenez en. Vous êtes grand, et libre de vos acte. Mais aussi responsable. Si vous êtes atteint de phobie sociale, prenez le temps d’y réfléchir à deux fois.

6. Surmonter la phobie sociale demande beaucoup de travail

Il n’y a pas vraiment de solution miracle et même lorsque vous recevez de l’aide pour votre phobie sociale, vous serez la personne qui se chargera de tout. 

Vous devez être prêt et disposé à y travailler. J’ai vu beaucoup de gens atteint de phobie sociale se plaindre que la thérapie qu’ils avaient essayée ne marchait pas.

Je leur pose toujours la même question : “Etait-elle vraiment inefficace, où est ce que vous vous êtes voilé la face en suivant la thérapie sans vraiment la suivre ?“.

Selon les personnes, les réponses divergent. Parfois, la thérapie n’était pas dutout appropriée, parfois, c’est la personne qui ne prenait pas la peine de faire les exercices correctement.

Et c’est valable pour absolument toutes les thérapies. Même les meilleures thérapies du monde ne seront pas efficace si vous n’avez pas la motivation nécessaire pour vous sortir de la phobie sociale.

Et le travail ne devrait pas simplement s’arrêter après la fin du traitement. Vous devez continuer. Continuez à vous exposer à des situations sociales qui vous effraient, continuez à contester votre anxiété.

7. Vous n’êtes pas bizarre

Ce trouble minable est quelque chose que vous avez, qui est hors de votre contrôle. Ce n’est pas qui vous êtes réellement. 

Vous êtes est une personne forte qui lutte chaque jour contre une maladie mentale ! Une maladie mentale dont malheureusement beaucoup de gens souffrent. Beaucoup de gens comme vous sont atteint de phobie sociale. Et les choses qui vous font sentir bizarre quand vous êtes anxieux peuvent être rapportées par quelqu’un d’autre, croyez-moi.

Je suis sûr que je peux aussi les raconter! J’ai fait des trucs marrants à cause de ma phobie sociale qui me paraissait étrange à l’époque, mais depuis que j’ai écrit ce blog et parlé à vous tous, je me rends compte que ces choses sont une réaction normale pour nous.

8. C’est parfait pour faire une pause

Faire face à ses peurs jours après jours est épuisant. Émotionnellement et physiquement. Prenez un jour de congé de temps en temps et donnez-vous le temps de vous ressourcer. Regardez des films, lisez un livre… Faites ce que vous voulez pour vous détendre. Et oui, être atteint de phobie sociale, c’est pas de tout repos !

9. Si vous n’avez rien fait de mal, personne n’a de raison de vous haïr

Votre phobie sociale continue-t-elle à vous dire que les gens vous haïssent ou se moquent de vous derrière votre dos ? 

La plupart du temps, ce n’est que de l’inquiétude sociale, ce n’est pas vrai, mais si quelqu’un ne vous aime pas et que vous n’avez rien fait pour le blesser, c’est son propre problème, pas le vôtre.

Vous n’allez pas plaire à tout le monde dans la vie, autant que vous le voudriez, mais vous pouvez dépenser énormément d’énergie pour essayer de plaire à tout le monde, même si cela ne fonctionne pas. 

La meilleure chose à faire est de rester soi-même. Si quelqu’un ne vous aime pas pour qui vous êtes, alors pourquoi essayez de lui plaire ? Il ne vaut pas votre temps.

10. Bien manger et bien dormir peut faire une énorme différence

Parfois, il est difficile de dormir quand on est angoissé. Rester debout toute la nuit en réfléchissant aux pires scénarios possibles, vous l’avez surement déjà expérimenté si vous êtes atteint de phobie sociale. 

C’est juste que lorsque vous êtes fatigué, vous vous sentez plus anxieux, il est donc important de bien dormir la nuit. J’ai essayé beaucoup de choses pour m’aider à dormir quand j’étais anxieux et ce que j’ai trouvé de plus utile est d’écouter la pluie ou des vagues, d’utiliser mon fitbit pour suivre mon sommeil et de faire de l’exercice à l’extérieur pendant la journée. Également de ne pas manger après 19 h / 20 h.

Limiter le sucre transformé, l’alcool et la caféine peut également contribuer à réduire votre anxiété. Je me suis rendu compte que manger du blé aggravait également mon anxiété et me rendait tout bouffi et paresseux, ce qui augmentait évidement mon anxiété. Un cercle vicieux, quoi.

11. Vous êtes la seule personne qui se souvient de cette chose légèrement embarrassante qui s’est produite il y a 5 ans

Vous le repassez dans votre tête encore et encore, même si cela s’est passé il y a des années et que personne d’autre n’y pense. 

Et vous êtes probablement la seule personne qui se souvient et même si quelqu’un d’autre s’en souvenait, il n’y pense certainement pas aussi souvent que vous. 

Tout le monde fait et dit des choses embarrassantes de temps en temps, même les personnes les plus cool et les plus confiantes.

12. L’évitement n’est pas la solution

Éviter tout ce qui vous rend anxieux ne fera que maintenir votre anxiété sociale, cela ne vous aidera jamais à la surmonter. 

Vous n’êtes pas obligé de commencer par le pire. Il suffit de faire de petites étapes graduelles pour réduire votre anxiété. Il vaut mieux avancer doucement mais surement, plutôt que de rester atteint de phobie sociale pendant des années.