La nourriture est le meilleur remède. Mais aussi le pire. Des aliments pouvant causer la dépression ? Oui, chef !

Toutes vos cellules, os, molécules de signalisation et tissus sont construits à partir de ce que vous mangez. Après 12 aliments contre l’anxiété, voici les 5 aliments pouvant causer la dépression.

La nourriture que vous mangez affecte directement votre cerveau

Par exemple, les graisses alimentaires sont les éléments constitutifs du tissu cérébral et aident à équilibrer les hormones. Tandis que les muscles sont construits à partir de protéines. Différentes vitamines et minéraux sont utilisés pour créer de l’énergie et envoyer des impulsions électriques le long des neurones afin que nous puissions bouger, penser et ressentir. Un régime alimentaire nourrissant est la meilleure stratégie contre la dépression.

La nourriture que nous mangeons affecte nos cellules humaines et microbiennes. De nombreuses études ont montré que les aliments modifient la collecte de milliers de milliards de bactéries bénéfiques dans nos intestins, appelée microbiome

Au nom de la commodité, de la saveur ou simplement de l’habitude, nous sommes nombreux à consommer quotidiennement des aliments inflammatoires qui augmentent la perméabilité intestinale (fuites intestinales), nuisent au microbiome et créent une inflammation chronique pouvant conduire à la dépression.

De nombreuses études ont montré que les personnes qui suivent un régime anti-inflammatoire ont des risques de dépression significativement réduits. Une étude récente portant sur environ 6 500 femmes âgées de plus de 12 ans a montré que les femmes qui suivaient un régime anti-inflammatoire avaient 20 % moins de risque de développer une dépression que leurs pairs.

Ces régimes anti-inflammatoires sont composés de graisses saines, de vitamines et d’antioxydants, ainsi que de protéines de haute qualité. 

Par ailleurs, de nombreux aliments de notre alimentation habituelle créent une inflammation chronique. Ces cinq aliments inflammatoires sont les délinquants les plus fréquemment rencontrés lors du traitement de patients souffrant de dépression.

Aliments pouvant causer la dépression #1 : Gluten

À l’heure actuelle, presque tout le monde a entendu parler du gluten, une protéine semblable à de la colle que l’on trouve dans le blé. 

Les céréales telles que l’orge, le seigle et la farine d’avoine contaminée contiennent des protéines que votre corps peut reconnaître comme étant du gluten. Le gluten et les protéines analogues au gluten font partie des aliments les plus inflammatoires que vous puissiez manger.

Beaucoup de gens pensent que le gluten ne les affecte pas puisqu’ils n’ont pas été testés positifs pour la maladie coeliaque. Cependant, ces tests comportent souvent des résultats faussés, car ils ne testent pas toute la gamme de protéines de gluten. 

Cette protéine entraîne la production par les cellules intestinales d’un composé appelé zonuline, conduisant à une perméabilité intestinale (ou intestin fuyant). 

Le gluten, qui est une protéine collante, peut également nuire à la digestion en agglutinant les particules alimentaires. Une étude récente a montré que le gluten provoquait une inflammation des cellules intestinales, suggérant que le gluten pouvait avoir des effets indésirables pouvant entraîner une dépression chez tout le monde.

La consommation de gluten a été liée à la dépression, aux convulsions, aux maux de tête, à l’anxiété, aux lésions nerveuses et aux symptômes similaires au TDAH. Le gluten a été associé à plus de 200 affections, dont la neurotoxicité en tête de liste.

J’ai vu des cas incroyables de personnes qui ont abandonné le gluten, y compris moi-même. Les régimes sans gluten ont aidé les gens à guérir de trop nombreux diagnostics apparemment sans espoir, comme la dépression, pour pouvoir compter ! Le gluten est un des principaux aliments pouvant causer la dépression.

Aliments pouvant causer la dépression #2 : Produits laitier

Croyez-moi, je comprends que les produits laitiers peuvent être très agréables. Avec une grand-mère d’origine italienne, beaucoup de mes souvenirs les plus chers concernent le fromage, la crème glacée, la ricotta et les yaourts. 

La science soutient notre attachement au lait. Au niveau moléculaire, les produits laitiers contiennent des composés de type morphine qui engagent nos récepteurs aux opiacés et créent une dépendance légère aux produits laitiers.

Un certain nombre d’études ont montré que la caséine, une protéine présente dans les produits laitiers, peut provoquer une inflammation. La caséine a été associée à plusieurs troubles psychiatriques, allant de la schizophrénie à la dépression.

Les produits laitiers peuvent ne pas être un problème pour tout le monde, et certaines personnes peuvent tolérer certains types de produits laitiers, comme le lait cru.

Si vous souffrez de symptômes de dépression ou d’anxiété, cela vaut la peine d’éliminer les produits laitiers pendant 30 jours et de voir comment vous vous sentez. Il est certain que les produits laitiers font partit du cercle très privé des aliments pouvant causer la dépression.

Certaines personnes sont capables de réintroduire les produits laitiers après un mois de pause sans aucun problème, tandis que d’autres en perdent totalement le goût et vomissent même en les essayant à nouveau !

Aliments pouvant causer la dépression #3 : OGM

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont devenus un aliment de base dans notre alimentation de la vie quotidienne. 

En plus d’être une expérience de manipulation de la conception de la nature à l’échelle de la population, ces aliments, par définition, ont été fortement traités avec des pesticides et des herbicides. 

Depuis que ces produits chimiques ont été conçus pour tuer, il est logique qu’ils soient assez toxiques pour nos propres cellules humaines et microbiennes. En effet, des études ont montré que le pesticide commun Roundup (glyphosate) provoque le cancer.

De manière alarmante, ces produits chimiques ont été trouvés dans les fœtus et le lait maternel, ce qui montre que les toxines utilisées dans l’agriculture moderne nuisent aux générations futures. Le Roundup est toxique pour les cellules fœtales et peut entraîner des anomalies congénitales. Cette substance toxique perturbe notre microbiome et perturbe la production d’acides aminés essentiels comme le tryptophane, l’absorption de minéraux et la détoxification du foie.

En plus du Roundup, l’herbicide primaire pulvérisé sur des OGM tels que le soja, les OGM sont également porteurs de toute une gamme d’autres substances toxiques  pouvant être encore plus nocives si elles sont associées. Étant donné que même les aliments sans OGM peuvent être contaminés par des pesticides, je vous conseille personnellement, encore plus si vous souffrez de dépression, de consommer des produits biologiques.

Alors oui, mangez bio est plus cher. Mais augmenter votre budget nourriture au détriment de votre budget cinéma va vous sauvez la vie. Les aliments contenants des OGM peuvent faire partit des aliments pouvant causer la dépression.

Aliments pouvant causer la dépression #4 : Sucre raffiné

Les Français aiment le sucre. Le Français moyen consomme 164 kg de sucre par an. Pensez-y un moment. Pire encore, le sucre crée une forte dépendance : plus nous mangeons, plus nous voulons.

Notre corps n’a pas été conçu pour gérer la glycémie et les montagnes russes d’insuline que beaucoup d’entre nous utilisent. 

Voici comment cela se passe : lorsque vous mangez du sucre, que ce soit sous une forme évidente comme le soda ou une forme non évidente comme les pâtes, votre glycémie augmente rapidement. Cette augmentation rapide augmente alors l’insuline. Lorsque l’insuline supprime la glycémie, vous subissez un crash et le cortisol intervient pour compenser et tenter d’éliminer le sucre stocké dans le sang. Ce processus, souvent appelé hypoglycémie réactive, est responsable des envies de glucides et de sucre (puisque votre cerveau a besoin de sucre de façon constante), ce qui entraîne anxiété, maux de tête, irritabilité et finalement dépression.

Globalement, une glycémie élevée provoque une inflammation, qui est l’un des facteurs de risque les plus importants de la dépression. L’équilibrage de la glycémie est l’un des traitements les plus efficaces contre la dépression et l’anxiété.

Le sucre perturbe notre santé cérébrale de trois manières principales. Premièrement, le sucre crée une inflammation, souvent en augmentant l’insuline et en endommageant le microbiome intestinal. Ensuite, le sucre réduit les hormones, augmentant ainsi les niveaux de cortisol, une hormone du stress, et perturbant l’équilibre des hormones sexuelles. Enfin, le sucre prive le cerveau et endommage des structures importantes de notre corps, telles que les membranes cellulaires et les vaisseaux sanguins. Tout cela peut conduire à la dépression.

En raison de toutes les recherches montrant à quel point le sucre est nocif, les fabricants de produits alimentaires se sont montrés créatifs avec son nom. Ne vous fiez pas aux noms de code tels que sucre de canne, fructose cristallin, maltodextrine, sirop de maïs à haute teneur en fructose : tout est en sucre !

Il est tentant d’échanger du sucre contre des édulcorants artificiels. Les sucres artificiels, tels que l’aspartame et le sucralose, sont des «calories zéro» car ils ne peuvent pas être digérés par le corps humain. Mais ces produits chimiques ne traversent pas votre corps sans aucun effet. Les sucres artificiels confondent les hormones et modifient votre microbiome.

Un article scientifique de haut niveau a montré que la consommation de sucre artificiel entraîne des syndromes métaboliques tels que la résistance à l’insuline et le diabète. Choisissez des édulcorants que votre corps reconnaît, comme le miel.

Aliments pouvant causer la dépression #5 : Huiles végétales

La diète française standard contient de grandes quantités de graisses malsaines, principalement sous forme d’huiles végétales commerciales. 

De nombreux aliments transformés, allant des biscuits achetés en magasin à la vinaigrette, contiennent ces huiles. Les huiles végétales comprennent l’huile de carthame, l’huile de maïs, l’huile de tournesol, l’huile de soja et l’huile de canola. 

Ces huiles sont considérées comme «traitées» car de nombreuses étapes à haute température et à haute pression, ainsi que des solvants chimiques, sont nécessaires pour les créer. De plus, beaucoup de ces huiles sont fabriquées à partir d’OGM.

Par exemple, avez-vous déjà vu un plant de canola? L’huile de canola, qui a été présentée comme «saine pour le cœur», provient de la plante de colza canadienne. Reconnaissant que «l’huile de colza» ​​n’était pas une bonne tactique de marketing, cette invention a été rebaptisée «Canada» et «ola», qui signifie «huile». Aujourd’hui, elle est génétiquement modifiée par Monsanto pour résister à la saturation en herbicide Roundup.

En bref, notre corps ne reconnaît pas les huiles végétales, surtout lorsqu’elles sont chauffées et déformées. Consommer des huiles végétales sonne l’alarme de l’inflammation. Les huiles végétales transformées ont été associées à un dysfonctionnement de la thyroïde, à des maladies cardiovasculaires, à des carences nutritionnelles, au cancer et à des troubles psychiatriques comme la dépression.

Alors qu’est-ce que je mange?

Je vous recommande de vous donnez 2 à 4 semaines pour vous débarrasser du sucre, du gluten et des produits laitiers. Pendant ce temps, vous pouvez essayer des aliments sans OGM et des graisses plus saines comme l’huile d’olive et le saindoux. Les gens sont étonnés de voir à quel point ils se sentent bien et à quelle vitesse leurs goûts changent.

Il peut être pénible d’essayer de modifier votre régime alimentaire et nous avons été amenés à chercher des solutions rapides et faciles. En tant que personne qui a radicalement changé son régime alimentaire et sa vision de l’alimentation, je vous assure que l’engagement profond envers vous-même et votre santé en vaut la peine. Lorsque vous retirez ces aliments inflammatoires, vous pouvez plus facilement puiser dans votre intuition pour bien vous nourrir.

Les aliments pouvant causer la dépression sont nombreux dans la vie de tous les jours, alors ça ne sera pas facile. Mais qui a dit que ça l’était ?