« Pour clarifier l’eau boueuse, le mieux est de la laisser reposer »

Alan Watts

Combien de temps faut-il pour récupérer de l’anxiété ?

C’est une question que l’on ne devrait jamais se poser.

Pourtant, je vois encore des gens en parler dans les forums et sur d’autres blogs et sites Web.

Alors pourquoi ne pas poser cette question qui semble si importante ?

Parce qu’il n’existe pas de vraie réponse.

Pire, se préoccuper de savoir quand vous vous sentirez mieux ne fera que retarder votre rétablissement.

Pourtant, malgré le fait qu’il n’y ait pas de réponse, je vais tout de même essayer d’y répondre.

Pour cela, nous devons d’abord discuter de ce que signifie réellement le rétablissement de l’anxiété.

Guérison‘ est un mot très souvent utilisé, mais en fait, c’est un mot que je n’aime pas.

Je l’utilise parce que c’est facile à comprendre, le problème est que cela implique qu’à un certain moment dans le futur, vous changerez complètement. Vous passerez d’une personne souffrant d’anxiété à quelqu’un qui ne ressent plus les effets négatifs de l’anxiété dans sa vie.

Cette transition brutale n’est jamais aussi nette.

Le rétablissement n’est donc pas un grand pas de géant, mais plutôt une combinaison de petits pas (qui pourront paraître insignifiants, mais qui mèneront vers un mieux-être.)

Vous pourrez penser que le rétablissement se fera sentir quand vous ne vous sentirez plus anxieux du tout, mais chacun éprouve de l’anxiété de temps en temps.

Vous pensez peut-être que le rétablissement est le moment où vous ne pensez plus à votre anxiété, mais si vous en souffrez depuis un certain nombre d’années, il vous arrivera parfois d’entrer encore dans votre esprit.

Le rétablissement, c’est quand vous comprenez parfaitement ce que vous ressentez et que vous êtes capable d’arrêter de lui donner le pouvoir d’exister parce que cela ne vous dérange plus. Vous êtes capable de le laisser partir, de continuer à vivre et puis lentement mais sûrement, votre anxiété disparaît.

La capacité de faire cela ne peut pas être mesurée, il n’y a pas de moment « clé » ou tout se mettra en place.

Lorsque vous faites les bons choix, à la fois pour votre corps et votre esprit, cela arrivera. Le changement est si subtil qu’il ne peut pas être observé et le temps qu’il prendra dépendra d’un certain nombre de choses.

Nous pouvons tous éprouver beaucoup de symptômes similaires et de traits d’anxiété, mais nous sommes tous différents et complètement uniques.

Cette différence d’une personne à l’autre signifie qu’il n’y a pas de délai unique pour la récupération.

Cela se résume souvent à un certain nombre de choses :

  • Combien de temps avez-vous eu de l’anxiété – ceux qui l’ont eu pendant de nombreuses années sont plus susceptibles de l’avoir ancrée fermement dans leur esprit, la renforçant tous les jours avec des habitudes qui sont difficiles à briser.
  • Quelle est la gravité de votre anxiété ? 

À quel point vos déclencheurs d’anxiété et votre pensée négative sont devenus variés – plus l’anxiété est complexe, plus votre esprit doit réapprendre.

Votre capacité à croire que vous pouvez être rétabli et à faire confiance au processus.

Votre style de vie général et vos contraintes quotidiennes.

Comment vous faites face aux mauvais jours quand ils se produisent ?

La seule vraie réponse dont vous avez besoin est la suivante :

Cela prendra autant de temps que nécessaire et vous ne devriez jamais vous soucier de cela.

Toute pression exercée pour vous sentir mieux agira comme un stress et ne fera qu’aggraver votre anxiété.

Se demander combien de temps il faut pour récupérer est exactement cela : un autre stress sur votre esprit qui vous concentre sur votre anxiété et ne vous en éloigne pas.

Sachez simplement ceci, au fond vous êtes toujours cette personne dont vous vous souvenez, votre anxiété vient juste recouvrir qui vous êtes vraiment.

Votre esprit a appris à être anxieux qu’il s’agisse d’un début aigu ou graduellement au fil du temps. Par conséquent, le processus consiste à inverser vos habitudes anxieuses, à réapprendre vos habitudes antérieures non anxieuses et à cesser de croire aux mensonges que vous dit votre anxiété.

Vous pouvez seulement faire cela en allant à l’encontre de ce que votre anxiété vous dit et en l’empêchant de vous contrôler comme elle le fait. Si l’anxiété vous contrôle, elle gagne, vous restez anxieux d’être anxieux et votre anxiété continue.

Ce n’est pas toujours facile de tourner la tête, j’ai trouvé ça difficile pendant longtemps, jusqu’à ce que je me pose une question à laquelle je puisse répondre.

Si je me sens toujours comme ça à partir de maintenant, je …

a) Laisse l’anxiété m’affecter au point où je limite ce que je fais, me retirer du monde et finis par ruiner ma vie ?

Ou alors

b) faire tout ce que je peux malgré la façon dont je me sens, et me pousser un peu plus chaque jour pour tirer le meilleur parti de la vie afin de ne pas regarder en arrière avec regret ?

J’ai choisi b, et je continue de choisir b. tous les jours.

C’est ce qui m’a aidé à arrêter de me soucier de ce que je ressentais et d’arrêter de penser au rétablissement et au temps que cela prendra.

Cela n’a pas d’importance, si je me sens mieux ou pas, je vais le faire quand même.

Vous devez montrer à votre anxiété que vous vous foutez de ce que vous ressentez et vous devez le faire encore et encore …

  • Vous allez rencontrer un groupe de nouvelles personnes et vous allez vous sentir anxieux ?

Alors quoi, allez-y, peu importe ce que vous ressentez.

  • Vous voulez courir, mais vous craignez une attaque de panique ?

Alors quoi, allez-y, peu importe ce que vous ressentez.

  • Vous avez une réunion importante au travail et vous vous inquiétez de dire quelque chose de mal ?

Alors quoi, allez-y, peu importe ce que vous ressentez.

Arrêtez d’essayer de récupérer, de sorte que vous puissiez récupérer, mais ne vous inquiétez pas de comment et quand cela peut avoir lieu.

Parfois, vous aurez de bons jours, des semaines ou même des mois, puis de nulle part, elle peut refaire surface et votre rétablissement semble soudain si loin de nouveau.

De toute façon, bonne ou mauvaise journée, votre seul objectif devrait être de faire ce que vous avez besoin et envie de faire.

Lentement mais sûrement, les mauvais jours deviendront de plus en plus rares et quand ils se produiront, ils ne vous ramèneront pas à la case départ.

Finalement, ils ne vous dérangeront même plus vraiment, ils ne seront plus qu’un simple ennui, mais vous continuerez toujours.

La récupération n’a pas de délai et s’interroger à son sujet ne fait qu’augmenter votre souci.

C’est ce qui alimente le feu de votre angoisse, il vous maintient piégé dans ses murs.

Au lieu de cela, pour l’instant, acceptez la façon dont vous vous sentez et revenez à votre vie et ensuite poussez-vous à aller encore plus loin.

Adhérez à un club, apprenez une nouvelle langue, passez du temps à visiter votre famille et vos amis, pratiquez un sport… Accueillez de nouvelles expériences, l’aléatoire de la vie et tout ce qui s’en rapporte.

Quoi que vous fassiez, cessez de vous soucier du temps que cela prendra pour vous sentir mieux, la récupération ne commence que lorsque cette question n’a plus d’importance.

Sarah de C&C

    2 replies to "Combien de temps faut-il pour guérir de l’anxiété ?"

    • manel

      un article très intéressant je trouve que c’est logique plus on attends quelque chose avec impatience plus on a tendance à stresser, si on oublie les soucis ces derniers nous oublient aussi il faut tous d’abord se calmer reprendre la vie quotidienne petit à petit et essayer d’introduire de nouvelles habitudes intelligemment par exemple lire chaque jours 15 minute et faire sport 45 min par semaine et on fais attention à ce qu’on mange, apprendre l’anglais ainsi de suite étape par étape sans réfléchir aux soucis c’est vrai que c’est difficile mais faut pas baisser les bras.
      avant j’ai fais régime pour maigrir je réfléchissais qu’a ça toute la journée je dois pas manger ça je prenez mon poids tous les jours j’ai’ perdu quelque kilos après j’ai repris le double et quand j’ai décidez de ne plus me tuer a faire un régime d’oublier cette histoire j’ai juste fais attention a ce que je mange sans trop réfléchir à ça j’ai perdu 10 kilos intelligemment sans souffrance donc je pense que c’est le même principe

      Merci beaucoup pour nous aider je respecte vraiment ce que vous faites monsieur

      Cordialement

    • Sarah

      C’est un plaisir d’avoir pu vous aider. Oui, il faut savoir lâcher prise et ne pas attendre de s’en remettre comme on attendrait de décrocher un diplôme ou le permis de conduire. L’anxiété est un sentiment abstrait, il ne peut pas vraiment se quantifier, il faut tout faire pour vivre plus sereinement et ne pas attendre que des miracles se produisent. L’anxiété est humaine! Acceptons ce fait 🙂

Dites moi votre avis !